top of page

[Et si vos kilos en trop pouvaient parler ?]

Dernière mise à jour : 24 mars

Préféreriez-vous faire la sourde oreille ou prendre le temps d'écouter ce que ces kilos en trop ont à vous dire ?



Je n'imaginais à quel point notre corps nous parle aussi pour nous aider à faire la paix avec lui et notre alimentation.


Le jour où j'ai découvert cette célèbre approche venue du Québec (merci Jacques Martel), une nouvelle porte s'est ouverte dans ma pratique d'accompagnement holistique.


Alors écoutez bien ce qui suit.




Et si ... l'excès de graisse était le signe que


  • je cherche (inconsciemment) à m'isoler ou

  • qu'il existe une émotion ou un sentiment prisonnier que je ne veux plus voir.


Et si ... par cet excès de graisse je

  • cherche une forme de protection.

  • Je camouffle de mon insécurité d'être exposée, d'être vulnérable.

  • J'évite ainsi d'être blessé par des critiques, des situations inconfortables où je sens que l'on m'agresse (a-graisse).


Et si ... cet excès de graisse

  • était un déséquilibre, une révolte face à l'entourage, une réaction à des gestes, à des situations que je ne veux plus voir ou dont je ne veux plus me souvenir.




Et si ... la nourriture terrestre représentait une nourriture émotionnelle

  • Je vais manger excessivement pour combler un vide intérieur,

  • l'impression qu'on m'a délaissé,

  • ou pour compenser la solitude que je vis, pour l'instant.


Et si ... cette surcharge pondérale me montre que

  • Je déteste les impondérables dans ma vie,

  • ainsi que toutes les choses qui me sont imposées.

  • Cependant, je sens le besoin de m'imposer pour m'affirmer ou pour faire peur aux autres qui risquent alors de partir et me laisser en paix.


Et si ... ces kilos en trop me disent que

  • Je vis une grande insécurité affective ou financière et

  • j'ai inconsciemment besoin de stocker, afin d'éviter toute pénurie ou manque.

  • Ce manque peut avoir été vécu dans l'enfance, souvent par rapport à la mère (qui était mon lien direct avec la nourriture -tétée- et la survie).


Et si ... cette obésité

  • était arrivée après un grand choc émotionnel ou

  • une perte importante et le vide vécu devient trop difficile à supporter.

  • Je vis un grand sentiment d'abandon, un vide intérieur.

  • Je me sens coupable du départ ou de la perte d'un être cher.

  • J'ai dû abandonner un projet qui m'était cher (avoir un enfant par exemple).


L'inconscient est protecteur, il a sa propre logique, illogique pour notre conscient.


J'ai une bonne nouvelle pour vous !


Si vous vous êtes reconnue dans une ou plusieurs de ces situations

et que vous êtes prête à faire confiance à votre inconscient,


Je suis là pour vous accompagner vers votre nouvelle vie de femme épanouie, légére dans votre tête et légére dans votre corps grâce au programme SECRET DE F'ÂMES


A bientôt avec joie !

Tania


*****************


PS : votre retour est précieux pour moi, si vous avez aimé cet article, partagez et mettez un cœur.




Pour aller plus loin, lire aussi :




50 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page